Iberiana – იბერია გუშინ, დღეს, ხვალ

სოჭი, აფხაზეთი, სამაჩაბლო, დვალეთი, ჰერეთი, მესხეთი, ჯავახეთი, ტაო-კლარჯეთი იყო და მუდამ იქნება საქართველო!!!

Les problèmes de l’identité linguistique

Posted by iberiana on October 30, 2012


Inga RoutidzéLes problèmes de l’identité linguistique et ethnique des Géorgiens d’après

                              «L’histoire du catholicisme parmi les Géorgiens» de M. Tamarachvili

L’étude des documents historiques  présentait toujours un intérêt particulier pour les chercheurs de chaque pays afin de mieux expliquer les malchances ou les succès du passé. A cause de nombreux malheurs historiques, une grande partie des sources géorgiennes est perdue ou bien elle n’est  pas encore étudiée. C’est pourquoi chaque source ou chaque document est très important.

Mikel Tamarachvili, une personne distinguée et remarquable, était un grand professer, savant, publiciste qui connaissait bien des langues étrangères : le français, l’italien, le latin, le turc, l’arménien et le géorgien. C’est lui qui a découvert et a étudié les matériaux décrivant le voyage en Europe du grand homme et de l’écrivain géorgien Sulkhan-Saba Orbéliani. Dans l’histoire de la Géorgie, M. Tamarachvili comme l’homme des sciences à la suite de grands efforts, d’immenses difficultés et de travail a su non seulement trouver et étudier des documents et des sources géorgiens éparpillés ou gardés dans les archives de Moscou, d’Alexandrie, de Londres, de la Turquie, de l’Italie, de la France, mais  il a réussi à donner la réponse convenable à ceux qui souhaitaient la décomposition de la conscience nationale. M. Tamarachvili à l’aide des documents découverts par lui, a présenté la Géorgie à l’Europe qui avait  l’image très vague de ce pays. «… Nous avons eu l’intention de ramasser les documents des siècles passés. Mais où devions-nous les chercher ? Bien sûr, pas en Géorgie, où à défaut de vieilles archives il n’y a pas même leur trace. Nous devions nous adresser aux archives de l’Italie et de différentes villes de l’Europe… Les documents concernant la Géorgie ci – présentés est une petite partie de documents qui sont déjà perdus et dont la découverte est déjà malheureusement impossible. Nous espérons aussi découvrir une petite partie de documents à la suite des efforts supplémentaires parce que nous n’avons pas encore visité toutes les bibliothèques et toutes les archives de l’Europe et dans quelques archives nous devons encore continuer nos recherches incomplètes»[1]. Il était impossible de trouver quelques lettres géorgiennes envoyées de la Géorgie et la plupart de ces lettres sont traduites du latin…

http://iberiana2.wordpress.com/georgia/inga-ghutidze-3/ 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / შეცვლა )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / შეცვლა )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / შეცვლა )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / შეცვლა )

Connecting to %s